L’Association Medina fait part de sa profonde préoccupation au sujet de la situation dans ses territoires d’intervention

L’Association Medina fait part de sa profonde préoccupation au sujet de la situation dans ses territoires d’intervention :

-Dans la Bande de Gaza, le regain de tension de ces derniers jours fait craindre une nouvelle intervention militaire. Celle-ci ne ferait qu’aggraver une situation humanitaire déjà très précaire, en privant davantage les civils, pris au piège de cette minuscule enclave, de l’accès aux besoins de base: eau potable, logement, électricité, santé. Nous rappelons qu’à l’issue des bombardements de l’été 2014, de nombreuses structures n’ont pas pu être reconstruites, faute d’autorisation de faire entrer des matériaux et équipements.

-En Syrie, l’extension des combats dans la région d’Alep, le non-respect des cessez-le-feu et le ciblage ces derniers jours d’un hôpital, voire d’un camp de déplacés, plongent le pays dans une situation désespérée, menaçant les civils dans leur survie quotidienne et ne leur offrant aucun espoir après cinq années de guerre. Le bombardement de structures humanitaires nous fait craindre que la maternité créée par l’association dans la banlieue d’Alep ne soit à son tour visée.

Nous appelons les parties au conflit, et en premier lieu les détenteurs de la puissance militaire, à ne pas diriger leurs actions contre les cibles civiles et humanitaires, à garantir la sécurité des personnels humanitaires, à s’assurer de l’accès des civils aux besoins de base, à mettre en œuvre et faire respecter des cessez-le-feu globaux et durables.

Nous sollicitons la vigilance active des acteurs étatiques et internationaux au sujet de l’application de ces mesures.

L’Association Medina

02 48 24 54 44
communication@solidarite-medina.org
Espace Tivoli
3 rue du Moulon, 18000 Bourges